Chaque mois la plateforme en ligne PlayStation Plus offre deux jeux vidéos gratuits que pourront jouer ses abonnés en illimité et sans payer le moindre radis. Pour le compte du mois de septembre seuls deux jeux ont pour l’heure été annoncés comme offerts. Les choses pourraient changer, car on a habituellement droit à 4 jeux. Toutefois voici d’ores et déjà les deux jeux proposés sur le PlayStation Plus dès le 1er septembre 2019.

Au fait c’est quoi le PlayStation Plus ?

Pour faire simple, il s’agit tout simplement d’une plateforme ludique mise en place par Sony afin de permettre aux joueurs et utilisateurs de sa console PlayStation, d’accéder à des fonctionnalités inédites, des programmes inédits ou des promotions inédites, le tout autour de l’univers Sony et des franchises de jeux compatibles avec sa console. https://www.youtube.com/watch?v=G80AZpSCScE&feature=youtu.be

Ainsi, chaque mois le PlayStation Plus offre deux, trois ou quatre jeux que pourront télécharger les abonnés de la plateforme, et jouer sans limitation aucune pendant 30 jours.

Pour le compte de septembre Batman: Arkham Knight et Darksiders III sont les jeux offerts par Sony.

#1. Nioh

Les fans de RPG seront servis, puisque Nioh des studios Koei Tecmo est un jeu de ce type. Le joueur  incarne un certain William, un samouraï des temps modernes dont la mission est de tout dézinguer sur son passage, dans un environnement mettant en scène le Japon durant l’ère Sengiku au cours de laquelle le pays se déchirait dans des conflits tribaux et familiaux.

Diverses armes sont mises à votre disposition pour atteindre votre objectif. Excellent pour passer du temps seul ou en compagnie, le jeu sera donc gratuit sur le PlayStation Plus dès demain !

#2. Outlast 2

Le second jeu disponible gratuitement sur le PlayStation Plus ce mois de novembre n’est autre que Outlast 2. Le joueur y incarne un certain Blake Langermann, un journaliste d’investigation qui travaille avec sa femme Lynn afin de découvrir l’histoire qui se cache derrière l’assassinat dans l’Arizona d’une jeune femme nommée Jane Doe.

Source :

KultureGeek