Sony a présenté sa vision des relations futures entre l’homme et les robots. Lorsque les robots auront évolué jusqu’à nous donner l’impression d’être en vie, les êtres humains commenceront à ressentir une affinité avec eux. On a vraiment besoin d’apprendre à coexister.

Un projet assez surprenant

Rikke Gertsen Constein est directrice artistique mondiale au Sony Creative Center, où elle a développé le projet de conception Affinity in Autonomy. Dans ce projet, Sony ne considère pas la robotique d’un point de vue fonctionnel, comme c’est la coutume à l’heure actuelle, mais d’un point de vue humain. Ils veulent expérimenter sur le plan émotionnel, explique Constein. Le projet offre une vision plus abstraite de l’IA et de la robotique. Ils vivent côte à côte dans un proche avenir, mais nous devons vraiment apprendre à coexister.

Ci-dessous une vidéo présentant le projet de Sony :

Symbiose

Ce concept a conduit à l’inquiétude que suscite l’intelligence artificielle chez certaines personnes, déclare le concepteur. Ils ont donc dû se familiariser avec l’inconnu. Le résultat est une exposition interactive composée de cinq installations. Chaque installation représente un pas de plus vers une affinité avec les robots. Cela commence par le réveil de l’intelligence. Par la suite, il apprend à répondre aux personnes et à leur environnement. Cela conduit finalement à un lien émotionnel ou, pour reprendre les termes de Constein, à une symbiose entre l’homme et les robots.

De l’autre côté

Le concepteur souligne l’urgence de ce problème. Les robots se verront attribuer un rôle essentiel dans la société. La robotique aidera les gens avec les choses les plus importantes de notre vie. Pour imaginer une véritable relation entre humains et robots, Constein et son équipe ont également réfléchi au côté robot. Afin de trouver une réelle affinité, ils ont dû également réfléchir à la situation de l’autre côté.