Depuis hier le Tokyo Motor Show bat son plein. Riche en annonces et en couleurs, la Grand Messe de l’automobile Made in Asia a déjà livré ses premières promesses. Notamment du côté des constructeurs automobiles japonais qui semblent désormais avoir tout misé ou presque sur l’électrique. Ce fut le cas hier de Nissan qui dévoila son Arysa. Et c’est le cas aujourd’hui avec Mazda qui a levé le voile sur le MX30, son premier SUV 100 % propulsé par de l’énergie électrique stockée dans des batteries.

Mazda MX30 : une Mazda oui, mais pas n’importe laquelle

Le Mazda MX30 est un véritable salon roulant. En fait c’est un euphémisme, puisque la voiture a été conçue à l’intérieur comme à l’extérieur pour attirer le regard et offrir aux occupants le plus de confort et de luxe possible. Chose réussie si l’on s’en tient aux photographies proposées ci-dessous :

Reste désormais plus qu’à concrétiser ces sensations lors d’un probable test. Pourquoi pas. Sur le plan esthétique d’extérieur on a droit à une voiture dotée de portières du style Bentley. L’avant est hautement minimaliste et agressif et on note le travail fait par Mazda pour réduire au maximum l’encombrement de sa calandre.

Mazda MX30 : de belles notes sous le capot de la bête

Articulé autour de moteurs électriques de 100 kW, le MX30 de Mazda brille par ses performances brutes. Dignes des plus grands du marché de l’automobile. Cependant, le SUV japonais pèche au niveau de l’autonomie. Qui s’annonce assez limite. Comptez en moyenne 200 km grâce à sa batterie de 35,5 kWh.

Le Mazda MX30 – Crédits photo : YouTube

Cependant, Mazda semble avoir pensé à tout puisqu’en option la marque propose un prolongateur d’autonomie qui saura faire grappiller quelques 50 km. Sans doute suffisants pour chercher la borne de recharge la plus proche ?

Du reste, l’auto respire la sobriété et entre en compétition directe avec ses aînées sud-coréennes que sont les Hyundai e-Kona, Kia e-Niro ou même Kia e-Soul. Il faudra donc la surveiller de très près dès son lancement l’an prochain.