L’évolution de la voiture électrique est un succès selon Stephan Neugebauer, directeur de la coopération mondiale en matière de recherche chez le constructeur allemand BMW. À son avis, les subventions de l’Union européenne et des États membres jouent un rôle majeur à cet égard.

C’est pourquoi il y a tellement de types et de tailles de véhicules électriques disponibles aujourd’hui. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant du marché. Les conclusions générales de Neugebauer sont que ces voitures sont trop chères, qu’elles n’ont pas assez d’autonomie et qu’il n’y a pas assez de stations de charge. C’est pourquoi l’UE devrait investir plus d’argent dans une meilleure infrastructure de charge, a-t-il conseillé aux hauts responsables de la Commission européenne la semaine dernière.

Personne n’achète de voiture sans borne de recharge

Personne n’achètera une voiture électrique si vous ne pouvez pas la recharger près de votre lieu de travail ou chez vous. C’est aussi simple que ça. C’est la raison pour laquelle ils doivent poursuivre leur partenariat avec l’Union européenne.

Voici les défis auxquels les constructeurs sont confrontés en anglais :

L’objectif est de créer un réseau de stations de charge finement tissé. Cela n’est possible que si les municipalités en tiennent compte dans leurs propositions d’aménagement du territoire. Dans le même temps, il souhaite voir plus de stations de chargement permettant de charger plus rapidement. Cela nécessitera une coopération avec les entreprises énergétiques.

L’UE devrait investir dans ce secteur

Selon le directeur de BMW, il s’agit de diverses organisations de parties prenantes, y compris de l’industrie automobile elle-même. Mais aussi, par exemple, sur les entreprises qui fournissent des services numériques, travaillant toutes ensemble pour mettre en place cette nouvelle infrastructure.

Cette collaboration devrait être financée par le budget de recherche de l’UE, qui fait partie du programme Horizon Europe. Cela représentera environ 100 milliards d’euros au cours des prochaines années. Pour Neugebauer, la voiture électrique ne peut conquérir le marché que si elle devient aussi facile à recharger qu’un téléphone portable.