Beaucoup de constructeurs ont profité des projecteurs du Salon automobile de Francfort pour officialiser leurs nouvelles voitures. Et cette année, tous les visiteurs vous diront la même chose, la voiture électrique était à l’honneur. Après les essais annoncés de Tesla en vue de lancer un Model S doté de 7 places assises, Renault qui présenta sa ZOE 2 et même VW qui dévoila sa ID.3, c’était hier au tour de Honda le constructeur japonais de lever lui aussi le voile sur sa toute première voiture électrique, la Honda e. Celle-ci a beaucoup de traits de similitudes avec la N600, mythique citadine de la firme du Pays au Soleil levant.

Honda e : minimaliste et compacte

Sensée accueillir jusqu’à 4 personnes, la e de Honda est une voiture destinée à de la conduite urbaine. Il s’agit donc d’une citadine. Cependant, la compacité de cette petite voiture pourrait en rebuter plus d’un. Elle hérite en effet de la quasi-totalité de l’apparence de la N600 mythique citadine qui fît les beaux jours de Honda dans les années 70.

Soit un avant plat et ultra-simpliste, un arrière uniquement serti des panneaux lumineux et sans fioriture. Des portières sans réels franges ou liserés assurant une meilleure aérodynamique. Le tout sur une plateforme assez proche de la MEB de VW.

Honda e : que du lourd sous le capot

Première chose qui frappe à l’oeil, l’absence de rétroviseurs. Ceux-ci ont été remplacés par des caméras qui retransmettent en temps réel les images sur des écrans de 6 pouces disposés dans l’habitacle. En outre les poignets des portières sont encastrés dans les portières. Ils ne sortent que lorsque le conducteur se rapproche de son auto.

Du reste on retrouve sous le capot de cette citadine électrique pas moins 153 chevaux de puissance brute. 220 km d’autonomie et un prix plancher de 35 000 euros de base. Enfin elle fait le 0 à 100 km/h en seulement 8 secondes.

Source :

Neozone