Le précédent été n’a pas laissé que de bons souvenirs dans les mémoires des vacanciers. En effet, outre le passage à la mer ou les glaces prises en compagnie des amis et de la famille, ce sont surtout les températures dignes d’un désert qui ont secoué l’Europe et qui ont marqué d’une trace presque indélébile les autorités de certaines localités. Dont celle de Liège en Belgique. La ville a en effet décidé de planter 4 000 arbres, tout en végétalisant ses toits. Ceci dans le but de lutter à son niveau contre la canicule.

Le reboisement comme solution contre la canicule

Le projet a été annoncé par la municipalité liégeoise qui pour des raisons de canicules a décidé de sérieusement étudier la possibilité de planter 4 000 arbres en ville.

L’objectif est d’une part planter ces arbres nouveaux et d’autre part végétaliser les toits des maisons et immeubles présents en ville. Histoire de redonner un peu de fraîcheur tout en procurant le maximum d’oxygène aux populations.

Un projet à relativiser cependant

En effet c’est un balai assez rare auquel nous assistons depuis juillet dernier. Divers pays ont entamé de fastidieux projets de végétalisation, afin d’aider la nature à réparer et panser ses plaies liées à la pollution. On peut notamment compter en Afrique l’Ethiopie qui a réussi la prouesse de planter 350 millions d’arbres en une journée, ou en Océanie l’Australie qui envisage d’en planter 4 milliards d’ici 2050.

Une ville végétalisée – Crédits photo : PxHere

En Europe, même son de cloche puisque ‘l’Occitanie (région française) envisage elle-aussi de replanter pas mal de verdure. Ou encore l’Islande qui a carrément décidé de reboiser l’intégralité de son territoire. Sans oublier l’Angleterre où les grandes villes devraient bientôt accueillir 150 000 nouveaux arbres.

L’effort liégeois est certes louable, mais ne représenta à la taille de sa population qu’un infime effort globalisé dans la lutte contre le réchauffement climatique ou l’effet de serre.

Source :

Neozone