Toutes les comètes pourraient avoir le même lieu de naissance, selon une nouvelle étude. Pour la toute première fois, l’astronome Christian Eistrup, a appliqué des modèles chimiques à 14 comètes connues, trouvant de manière surprenante un motif clair à la création de ces comètes.

Les comètes sont constitués de petites particules similaires à de la roche, de poussières et de glace. Elles traversent notre système solaire. Leurs noyaux peuvent atteindre des dizaines de kilomètres. Les comètes sont partout, et parfois avec des orbites très éloignées autour du Soleil. D’ailleurs, les comètes ont déjà touché la Terre dans le passé.

Une nouvelle vision des comètes

Au cours de son doctorat à l’université de Leiden, Eistrup a pensé au fait d’appliquer les modèles chimiques existants aux comètes. Au sein de l’équipe de recherche de l’observatoire de Leiden, qui comprenait le lauréat du prix Kavli, Ewine van Dishoeck, il a développé des modèles permettant de prédire la composition chimique des disques protoplanétaires.

Voici une vidéo parlant des comètes :

Comprendre ces disques plats de gaz et de poussière englobant les jeunes étoiles peut donner un aperçu de la formation des étoiles et des planètes. De manière pratique, ces modèles se sont avérés utiles pour apprendre davantage sur les comètes et leurs origines.

Glace froide

La formation de la Terre pourrait être expliquée via ce processus. En effet, le Soleil était entouré d’un disque protoplanétaire. Ce modèle présente une zone gravitant autour du Soleil. Dans cette plage, on peut découvrir la transformation du monoxyde de carbone en glace. Le processus se fait très loin du noyau du Soleil.

À ces endroits, la température varie entre -245 et -252 °C. La zone est si froide que tous les éléments la composant étaient sous forme de glace. D’après les modèles, ils savent que certaines réactions se produisent dans la phase de glace, même si très lentement, sur une période allant de 100 000 à 1 million d’années.

Source :

Phys