L’intelligence artificielle est vraiment efficace pour générer des images du visage humain. Les algorithmes peuvent apprendre à le faire après avoir étudié des milliers et des milliers de visages. C’est ainsi qu’on aboutit à des portraits reconstitués par une intelligence artificielle, à des caricatures stylistiques générées par une technologie IA et à des portraits animés, ainsi qu’à des images crédibles de personnes qui n’ont jamais existé.

La dernière itération de cette tendance est présentée dans un nouvel article publié sur le serveur d’ArXiv, qui décrit un nouvel algorithme capable de prendre un visage extrêmement pixellisé et de produire un portrait réel de ce à quoi la personne originale a pu ressembler.

Utilisation d’une nouvelle technologie

L’algorithme, développé par des ingénieurs de l’Institut supérieur des sciences et de la technologie de Corée, utilise une nouvelle solution appelée Face Super-Resolution pour reconstruire les traits du visage haute résolution à partir d’images floues.

Ci-dessous une vidéo en anglais présentant cette méthode :

Cela a des implications terrifiantes pour les systèmes de reconnaissance faciale intégrés aux caméras de surveillance, mais on est ici pour parler d’un autre problème. L’expert en intelligence artificielle, Jonathan Fly, a remarqué que les émoticônes de Twitter avaient la taille idéale pour l’algorithme de réduction du flou. Il les a donc introduits dans le système et a documenté les résultats terrifiants sur son blog.

Des résultats surprenants

Lorsqu’il a été chargé de transformer des émoticônes pixellisées en visages humains, l’algorithme a plutôt généré une armée de créatures cauchemardesques. Lorsqu’il n’y avait aucune caractéristique humaine discernable pour laquelle l’algorithme se verrouillait, il faisait son effet.

Un emoji d’un visage angoissé s’est transformé en un vieil homme à la peau jaune avec un visage béant d’une bouche bordée de crocs acérés. D’autres émoticônes jaunes circulaires ont été soumis à des modifications similaires. Le groupe des trois emojis s’est transformé en monstres horribles et ridés qui semblaient porter une peau comme un tailleur mal ajusté.

Source :

Futurism