Pendant des dizaines de milliers d’années, l’homme a été la seule espèce intelligente et consciente de notre planète. Mais la montée en puissance des machines intelligentes signifie que cela pourrait changer bientôt, peut-être de notre vivant. L’homo sapiens pourrait complètement disparaître de la Terre.

C’est pourtant le message que le célèbre futuriste et environnementaliste, James Lovelock, veut transmettre dans son nouveau livre. Il a indiqué dans son livre que la domination de l’homme pourrait se terminer prochainement. Selon lui, les cyborgs seront l’avenir des êtres humains.

Les descendants des robots

Pour ce futuriste, les cyborgs sont les descendants conscients et autonomes des robots ainsi que la technologie IA actuelle. Il considère cela comme la nouvelle ère. De nos jours, les Luddites des temps modernes ne manquent pas d’avertir que les nouvelles technologies vont nous envahir bientôt.

Ci-dessous une vidéo relatant ces faits en anglais :

Mais les prédictions audacieuses de Lovelock se démarquent. Contrairement aux technosceptiques, Lovelock pense qu’il est peu probable que les machines se retournent contre nous, à la manière de Terminator. Et contrairement aux utopistes, il ne prévoit pas que les humains et les machines se fondent à merveille dans une union que certains appellent la singularité.

La fin commence déjà

Les premières étapes de cette nouvelle ère sont déjà en cours, explique Lovelock. Il cite notamment l’exemple d’AlphaZero, un programme informatique a appris tout seul à jouer au jeu Go. Le traitement rapide des données se fait aujourd’hui par des ordinateurs performants. Même les êtres humains ne peuvent pas faire mieux.

Grâce à un système d’IA entièrement autonome, les cyborgs vont devenir des dispositifs encore plus intelligents, voire plus que les hommes. Lovelock imagine un monde où les cyborgs seront fortement présents dans divers domaines d’activité. À quoi ressembleraient les cyborgs ? Lovelock est intentionnellement vague parce qu’il s’attende à ce que les scientifiques repensent les règles de base de la conception d’une manière que les humains ne peuvent pas imaginer.

Source :

NBCNews