La maison de demain devrait être imprimée en 3D. Un peu comme l’automobile de demain devrait être électrique. Première du genre, une entreprise américaine vient d’inaugurer un projet de maison 100 % construite par impression 3D. Cette dernière fait 46 m², et est déjà habitablée. Le processus n’a duré que 12 heures.

L’impression 3D, la révolution du bâtiment est en marche

Dans années 2000 l’impression 3D a révolutionné le secteur industriel de la fabrication à grande échelle. Surtout utile dans les domaines de la médecine de pointe ou de l’aéronautique, celle-ci permettait de produire en un temps record et à moindre coût des composants tels que les visses de fuselage d’avion ou même plus récemment des prothèses de main ou de pied.

C’est cependant suite aux travaux d’un certain Behrokh Khoshnevis, professeur américain à l’université de la Caroline du Sud, que le premier mur d’un bâtiment fut imprimé en 3D. Depuis lors divers projets s’essaient tant bien que mal à reproduire ce schéma avec le succès qu’on lui connaît.

En Asie comme en Afrique et même au Moyen-Orient, les maisons imrpimées en 3D sont de plus en plus répandues. C’est tout le monde qui y gagne, facilité de construction, coût peu élevé de la construction et titre de propriété à des familles qui n’ont jamais connu le moindre toit.

Au point où Dubaï songe même à construire plus du tiers de ses prochains gratte-ciels grâce à l’impression 3D.

Une maison imprimée en 3D aux Etats-Unis

Projet pionnier, une maison d’habitation de 46 m² vient d’être livrée à une famille grâce à un ARCS (Système de Construction Robotique Autonome). Cette technologie outre le fait de logement en un temps record une famille, a permis de baisser de 70 % les frais de construction.

Au final la maison fut bâtie 30 fois plus vite qu’une batisse traditionnelle en béton.

Source :

Positivr