Il n’est désormais plus surprenant de voir des engins roulant électriques sur nos routes. Qu’il s’agisse de trottinettes, vélos, voitures et même avion monoplace électriques. L’aviation civile commerciale se dirige même dans les années à venir vers des avions de ligne tout électriques d’après Elon Musk. Cependant, il demeure rare de voir une moto électrique doté d’une pédale dans les environs. Première du genre, eRockit est officielle.

Mi-vélo mi-moto électrique

Le concept eRockit est assez particulier. Du moins en apparence. Car cet engin roulant dispose bien de deux roues, mais on ne saurait le classer dans la catégorie vélo ou moto électrique. Du coup, nous dirons tout simplement qu’il s’agit d’un mi-vélo mi-moto à propulsion électrique.

Pas besoin d’épiloguer longtemps sur son apparence, qui reprend pratiquement l’intégralité des traits d’une moto. Avec notamment un guidon, une armature et un châssis donnant sur des montants où sont logées les roues. La seule petite particularité esthétique est sans conteste ces deux petites excroissances qui émergent de part et d’autre de l’emplace des commandes plantaires de l’engin. Il s’agit de pédales.

A quoi peuvent servir des pédales sur une moto électrique ?

Malgré son excellente autonomie il peut arriver lors d’un trajet d’être à cours de jus. Dès lors les pédales pourront prendre le relais, aidé des jambes du conducteur afin de réaliser les derniers kilomètres qui le séparent de la prochaine station de recharge.

Les spécifications de l’eRockit

On retrouve à bord de l’eRockit un moteur électrique de 16 kW développant une puissance de 22 ch. Capable d’atteindre une vitesse de pointe de 80 km/h, la moto électrique jouit d’une autonomie de 120 km grâce à une batterie de 6.6 kWh. Il faut compter 4 heures pour sa recharge complète.

La date de lancement de la moto demeure inconnue mais nous avons son prix fixé à 11 500 euros. Soit un prix de niche pour un engin destiné à un usage urbain ou semi-urbain.

Source :

Neozone