La sécurité des appareils électroniques est plus que jamais au cœur des discussions et débats. Surtout du fait parfois de l’insistance de certaines nations à mener des cyberattaques en vue de se faire un peu de sous. A l’instar de la Corée du Nord qui depuis le début de l’année aurait amassé 2 milliards de dollars par ce biais comme nous l’apprennent nos confrères de chez Newsly. Malgré la porosité de nos systèmes, Google aurait décidé de tuer le mot de passe dans Android. On vous explique tout !

L’empreinte digitale comme moyen d’authentification universelle

Google a lancé le déploiement récent d’un certain nombre d’améliorations apportées aux produits de son écosystème. Alors qu’il était jadis nécessaire de renseigner un mot de passe pour se connecter à Gmail, YouTube et compagnie, désormais l’empreinte digitale devrait suffire.

Reconnaissance de l’empreinte digitale – Crédits photo : Pixabay

Cette tendance au tout biométrique ne naît en fait pas chez Google, puisque Samsung et Apple l’ont tous deux introduits dans ses smartphones depuis belle lurette. Sur un Galaxy S ou Note par exemple il est possible de se passer au quotidien des mots de passe. Pour se connecter à ses comptes Facebook, Instagram ou même toute autre plateforme nécessitant le renseignement de données d’identification, l’empreinte digitale suffit à condition de passer par le navigateur Samsung Internet de la firme.

Il en est de même pour la reconnaissance faciale. Du coup, l’on comprend bien que les travaux de Google ont pour but de proposer nativement des fonctionnalités qui existent depuis 2014 chez les deux ténors du marché du smartphone.

Des limitations cependant, il faut donc faire attention

Les systèmes d’authentification ou identification par reconnaissance biométrique ont depuis tous temps montré leurs limites. Il est par exemple possible sur certains smartphones de tromper ces systèmes grâce à des empreintes moulées ou même des photos du propriétaire de l’appareil dans le cas d’un smartphone équipe de la reconnaissance faciale.