Après la moto électrique, la voiture et désormais l’avion électrique, notre industrie du transport devrait bientôt subir la révolution du bateau électrique. La Norvège vient en effet d’inaugurer le MS Roald Amundsen, premier bateau de croisière hybride au monde. Il s’agit également du premier bâtiment marin à propulsion hybride.

Un bateau hybride ? Il fallait y penser !

Basée en Norvège, la firme Hurtigruten vient d’inaugurer et de mettre à l’eau son dernier bijou technologique, baptisé MS Roald Amundsen. Ce nom semble tout droit sorti d’un jeu vidéo sur la seconde guerre mondiale, mais il n’est ni plus ni moins que la dénomination accordée au premier bateau de croisière 100 % hybride du monde. Et il est norvégien.

Un bateau hybride ? Comment ça marche ?

Sous la gigantesque coque de bateau de croisière on retrouve notamment quatre moteurs ainsi que deux batteries électriques. Tandis que les moteurs thermiques produisent de quoi naviguer à pleine vitesse, une partie de l’énergie produite est redirigée vers les batteries électriques qui pourront prendre le relais dans des eaux plus calmes ne nécessitant pas forcément de la puissance à l’état brut.

Cet ingénieux système permet au bateau de réduire de 3 000 tonnes par an, la quantité de dioxyde de carbone qui rejette dans l’environnement.

Une prouesse technologique et écologique qui a forcément un coût

Pour le développement et la construction du MS Roald Amundsen, il aura fallu mobiliser 124 millions de couronnes norvégiennes, soit l’équivalent de 12,8 millions d’euros.

Le MS Roald Amundsen, premier bateau hybride au monde – Crédits photo : YouTube

Bien que cet investissement semble peu justifié compte-tenu du fait que le MS Roald Amundsen ne peut naviguer grâce à ses moteurs électrique que pendant 30 minutes tout au plus, c’est surtout le chemin qu’il pave qui semble inciter l’initiateur du projet, Daniel Skjeldam qui est accessoirement le PDG d’Hurtigruten.

Ce dernier affirme clairement espérer que son petit bijou incitera l’industrie maritime à repenser son mode de fonctionnement, et à suivre l’exemple de son bateau hybride.