On ne compte plus les tentatives ratées ou avortées de Google pour mettre en place un réseau social viable et capable de tenir tête à Facebook et Twitter. Après Wave, Pulse et Google+, le géant de la recherche en ligne se prépare activement au lancement de Shoelace, son tout nouveau réseau social basé sur la proximité. La firme de Mountain View n’en est qu’à la phase de test, mais les premiers retours sont prometteurs. Comme pour Google+ à l’époque.

Google Shoelace, le réseau social de proximité

L’aventure de réseautage social n’a pas vraiment réussi à Google, pourtant la firme est habituée à transformer en or tout produit qu’elle touche ou toute technologie ou plateforme qu’elle lance. Android en est le parfait exemple.

Cependant, après de multiples tentatives ratées Google s’apprêterait à récidiver sur ce marché où jusqu’à présent en Occident seuls Facebook, Twitter et Instagram ont réussi à se tailler la part du lion et à perdurer. En Chine c’est Weibo qu’il faut prendre en considération en matière de réseautage social.

Comment fonctionnera Shoelace

Il est important de rappeler que Shoelace ne sera en aucun cas disponible dans les jours prochains. Du moins aucune information ne le laisse supposer.

L’interface de Shoelace de Google – Crédits photo : Shoelace

Ceci dit, Google compte à contrario de ses concurrents, se baser sur la géolocalisation afin de faciliter la création de liens et d’affinités autour d’un réseau social organisant des événements urbains. Concrètement la plateforme ne sera accessible que sur smartphone (Android et iOS). Une fois le profil créé et les informations personnelles et centre d’intérêts mentionnés, l’utilisateur pourra interagir avec les autres personnes se trouvant dans les environs.

En somme, le but est de faciliter la rencontre entre les gens, là où Facebook et Twitter se contentent de les mettre en relation via des interfaces de codes.