Bien que BMW ait décidé de stopper la casse en arrêtant la production de voitures électriques, sa filiale britannique Mini compte bien relancer ses ventes en proposant désormais une gamme électrifiée. Première du nom de la longue lignée à venir des Mini électriques, la Cooper SE a été dévoilée en fin de semaine dernière par le constructeur bavarois. Voici ses points forts (et faibles) dans ce rapide tour du propriétaire.

Du prototype à la réalité, un seul pas ou presque

C’est Rotterdam qu’a choisi BMW pour dévoiler sa Mini Cooper SE, une auto qui prend la suite logique de la Cooper en version thermique ou presque. Si le prototype nous avait laissé perplexe, la version finale de série est cependant très attirant à de nombreux égards.

La Mini Cooper SE – Crédits photo : YouTube

Surélevée de 18 mm pour faciliter l’installation de batteries, la citadine est supplantée d’un toit panoramique qui offrira sans nul doute une expérience de conduite des plus agréables. Du reste, seuls de menu détails différencient les deux versions de la Cooper. Notamment un liseré traversant de part en part sa calandre pleine, mais également le fait que seule le modèle 3 portes sera produit pour l’instant.

Du reste, on demeure sur une Cooper alors forcément on aime ou on n’aime pas mais l’ensemble est réussi.

La Mini Cooper sous le capot

Doté d’un moteur capable de décupler 190 chevaux de puissance pure, la Cooper SE fournira des accélérations assez franches. Comptez 3,5 secondes pour le 0 à 50 km/h et 7 pour le 0 à 100. En outre elle jouit d’une vitesse de pointe de l’ordre de 150 km/h.

Sous le plancher de l’auto on retrouve également un pack batteries de 32 kWh. Qui lui confère une autonomie théorique oscillant entre 250 et 270 km. Avec une recharge totale en seulement 6 heures. Tous les accessoires de sécurité ou d’aide à la conduite sont de la partie, cependant la particularité de la Cooper SE est son écran tactile circulaire de 6,5 pouces qui orne la commande centrale.

On pourra y naviguer en mode GPS ou en contiguïté avec son smartphone via CarPlay ou Android Auto. Comptez 32 500 euros, les livraisons débutant en mars 2020.

Source :

KultureGeek