Deux chercheurs de l’université Queen’s ont mis au point un sac à dos qui exploite l’énergie provenant des mouvements latéraux d’une personne qui marche. Dans leur rapport, ils décrivent leur conception et la manière dont ils pensent qu’elle pourrait être utilisée.

Les collecteurs d’énergie biomécaniques sont des dispositifs reliés à des humains ou transportés par eux et générant de l’électricité en recueillant l’énergie à partir des mouvements. Certains exemples comprennent des dispositifs attachés à des chaussures ou même à une chemise. Jusqu’à présent, de tels dispositifs n’ont toutefois pas été en mesure de produire suffisamment d’électricité pour être utiles.

Une avancée majeure

Dans ce nouvel effort, les chercheurs ont essayé de créer un collecteur capable de produire suffisamment d’électricité pour alimenter un petit appareil. Le résultat de leurs efforts est un sac à dos qui capte l’énergie d’un corps se balançant d’un côté à l’autre, ce qui se produit lorsqu’une personne marche.

Voici un autre moyen de générer de l’électricité via des mouvements latéraux :

L’appareil est constitué d’un poids attaché à la partie supérieure d’un pendule, qui oscille pendant que la personne marche, le poids lui donne plus d’élan. L’extrémité inférieure du pendule se heurte à des ressorts situés de chaque côté de l’appareil, qui sont connectés au module de récupération d’énergie.

Un système ingénieux

Les chercheurs ont construit des dispositifs de tailles différentes pour permettre de générer des quantités variables d’électricité. Générer plus d’électricité nécessite plus de poids au sommet du pendule. Ils signalent que lorsque l’appareil était équipé d’un poids de quelques kilos, il était capable de générer suffisamment d’électricité pour alimenter une balise de détresse ou un combiné GPS.

L’ajout de kilos supplémentaires a permis à l’appareil de générer suffisamment d’électricité pour alimenter un smartphone. Les chercheurs suggèrent que leur appareil pourrait être utilisé par des personnes qui travaillent ou vivent dans des régions éloignées, telles que des scientifiques ou des explorateurs.

Source :

Techxplore