Ce qui est bon pour l’un ne l’est pas toujours pour tous. Les parcs éoliens produisent le plus d’énergie lorsqu’ils sont dirigés directement dans le vent. Cependant, lorsqu’ils sont compacts, ils sont confrontés au vent. Le sillage de génératrices en amont peut interférer avec celles en aval.

Comme un bateau rapide ralentit par clapot d’un bateau à l’avant, le sillage d’un vent turbine réduit la puissance de ceux situés derrière. Selon une nouvelle étude de Stamford, il est possible de réduire les interférences et d’améliorer la quantité et la qualité de l’énergie des parcs éoliens et de faire baisser les coûts d’exploitation.

Générer plus d’énergie

Pour atteindre les objectifs mondiaux en matière de production d’énergie renouvelable, il faut trouver des moyens de générer beaucoup plus d’énergie à partir des parcs éoliens existants. L’accent était traditionnellement mis sur la performance des parcs individuels, mais on doit plutôt commencer à penser à la ferme dans son ensemble.

Voici les difficultés rencontrées auparavant :

Le sillage des turbines peut réduire de plus de 40 % l’efficacité des générateurs situés sous le vent. Auparavant, les chercheurs ont utilisé des simulations informatiques pour montrer que le désalignement des turbines dues aux vents forts pourrait augmenter la production en aval.

La variabilité

La production variable des parcs éoliens rend la gestion du réseau plus difficile de deux manières importantes. L’une d’elles est la nécessité de recourir à des sources d’alimentation de secours, telles que des centrales au gaz naturel. Selon les chercheurs, par temps de vent faible, la direction de sillage permettait de réduire le temps nécessaire à la production.

L’autre est la nécessité de faire correspondre à tout moment la quantité d’électricité fournie et utilisée dans une région afin d’assurer la fiabilité du réseau. La turbulence de l’air due aux sillages peut rendre la production irrégulière minute par minute. Cela rend la mise en correspondance de l’offre et de la demande plus difficile pour les opérateurs de système à très court terme.

Source :

Techxplore