Près de 20 % des constructeurs automobiles du monde devraient utiliser la robotique d’ici 2024. Les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs devraient augmenter considérablement l’utilisation de systèmes de détection robotisés dans leurs usines de fabrication et l’assemblage final au cours des cinq prochaines années.

INFICON, un important fournisseur mondial d’équipements robotisés, prévoit que, dans le monde entier, le pourcentage d’installations automobiles équipées de cette technologie passera de 5 à 20 % ou plus d’ici 2024. Le passage aux tests robotisés est dû en partie à un intérêt croissant pour les véhicules électriques, hybrides et autonomes, selon Thomas Parker, responsable des ventes automobiles chez INFICON en Amérique du Nord.

Veiller à la qualité des composants

Les batteries pour les véhicules électriques, les assemblages électrode à membrane de pile à combustible, les systèmes LIDAR de véhicule autonome et d’autres composants automobiles essentiels figurent sur la liste des produits qu’il n’est pas facile à contrôler.

Ci-dessous une vidéo en anglais présentant la technologie d’INFICON :

La qualité de ces composants est cruciale pour la sécurité et doit permettre un entretien sans faille pendant toute la durée de vie d’un véhicule. Chaque fois que des personnes mettent leur vie entre les mains d’une machine autonome, elles s’attendent à ce qu’elle fonctionne parfaitement.

Éliminer les erreurs

La détection robotisée aide à éliminer les erreurs humaines coûteuses qui se produisent dans des conditions de tests répétitives. Une détection robotisée correctement conçue peut également réduire les coûts, améliorer la qualité et augmenter la vitesse de traitement afin de développer un produit final plus sûr.

Il  existe deux méthodes de base de détection robotisée : statique et dynamique. Les tests statiques utilisent un bras robotique équipé d’une sonde qui se déplace vers des points prédéterminés sur une pièce à tester, puis reste immobile pendant une période de temps définie. Avec les tests dynamiques, un bras robotique déplace la sonde de détection sur un trajet continu le long de la surface de la pièce.

Source :

FinanceYahoo