Facebook devrait lancer une offre visant à introduire les paiements en crypto-devises, apparemment avec l’aval des gouvernements et des géants de la finance. Le plus grand réseau social au monde devrait présenter les détails du lancement d’une devise virtuelle l’année prochaine qui, espère-t-il évitera la volatilité des crypto-monnaies.

Facebook est en train de mettre en place un consortium appelé « Libra », auquel, selon le Wall Street Journal, plus d’une douzaine de sociétés, dont Uber, PayPal, Mastercard et Visa, se sont associées. Les entreprises ainsi que les investisseurs en capital risque et les sociétés de télécommunication investiraient environ 10 millions de dollars chacun dans le consortium.

La stratégie de Facebook

Facebook tente de renforcer les contrôles réglementaires hostiles après une série d’atteintes à la vie privée et de diffusion de fausses informations. Le consortium sera géré en externe et cherchera à instaurer la confiance des utilisateurs en la crypto-monnaie à un panier de devises, notamment l’euro et le dollar.

Ci-dessous les détails de cette nouvelle en anglais :

Facebook a déjà sollicité l’accord du Trésor américaine et de la banque britannique. Les régulateurs ont fait preuve de réticence à l’égard des crypto-devises, non seulement à cause des abus potentiels des criminels, mais aussi des fluctuations brutales de leur valeur au détriment des consommateurs.

Faciliter les achats en ligne

Avec plus de deux milliards d’utilisateurs sur ses plateformes, dont Instagram et WhatsApp, Facebook pourrait avoir le pouvoir d’influencer la crypto-monnaie et d’imiter celle de WeChat en Chine, où le site américain est interdit.

Le projet cryptographique de Facebook pourrait faciliter les achats d’applications et de jeux. Le géant américain pourrait ainsi tirer parti de sa vaste base d’utilisateurs en Asie. Il pourrait s’avérer être l’un des projets les plus importants de l’histoire de la société pour libérer de nouvelles sources d’engagement et de revenus.

Source :

Techxplore