Les robots doivent être plus intelligents s’ils veulent être capables de ranger des marchandises dans des entrepôts, scanner des stocks dans des magasins et même prendre soin des personnes âgées. La montée en puissance de l’apprentissage automatique au cours des dernières années rend cela possible.

L’innovation constante a conduit les robots à apprendre indépendamment à naviguer dans des couloirs étroits et à saisir des objets délicats sans les écraser. Certaines des plus grandes entreprises de robotique ainsi que des investisseurs se sont récemment réunis à Menlo Park, en Californie, pour discuter de l’intelligence artificielle en robotique et de son impact sur les affaires.

Une collaboration est de mise

Les robots sont déjà présents. Toutefois, cela pourrait nécessiter une certaine coopération entre les différents acteurs du secteur. Le Japon est depuis longtemps une puissance en matière de robotique, alimenté par son énorme appétit pour l’automatisation de ses industries.

Voici une vidéo parlant du potentiel de l’IA pour la robotique :

Mais ces types de robots de la vieille école ne disposent pas du logiciel de machine-learning de pointe qui pourrait les aider à améliorer continuellement leur travail. Conscients de ce problème, les sociétés japonaises de robotique ont, dans certains cas, noué des partenariats avec des entreprises américaines spécialisées dans les solutions d’IA. Le but est de prendre le meilleur des deux pays.

Les géants de la technologie commencent à s’intéresser à la robotique

Amazon, qui utilise des milliers de robots dans ses entrepôts, est un peu un modèle dans le domaine. La société a acquis le développeur de robots Kiva Systems en 2012 pour 775 millions de dollars. Depuis, elle utilise sa technologie pour relancer son utilisation de robots en interne.

Lors d’un événement à Las Vegas, Amazon a présenté deux nouveaux robots capables de déplacer et de trier les colis plus efficacement que les anciens modèles. Les machines sont conçues pour accélérer le travail en entrepôt tout en réalisant des économies.

Source :

Fortune