Facebook construit actuellement un énorme parc solaire dans l’ouest du Texas. Cette installation est considérée comme l’un des plus grands projets solaires du pays et le premier investissement direct du géant des médias sociaux dans le secteur des énergies renouvelables.

L’entreprise de développement d’énergies renouvelables, basée à Boston, Longroad Energy, a récemment annoncé son partenariat avec Facebook sur le projet de 416 millions de dollars, alors que Facebook termine la construction d’un centre de données près d’Albuquerque. Le projet Prospero Solar situé au nord d’Odessa, au Texas, aura une capacité de 379 mégawatts, ce qui est suffisant pour alimenter environ 72 000 foyers.

Un projet spectaculaire

Le projet dépasse largement l’objectif de Facebook consistant à utiliser des énergies renouvelables pour alimenter ses centres de données. Ces centres sont utilisés par Facebook pour stocker diverses informations des utilisateurs.

Voici l’annonce du projet de Facebook en anglais :

Prospero Solar devrait être achevé l’année prochaine et occupera environ 18 km². Facebook, basé à Menlo Park, en Californie, sera le seul investisseur en capitaux. Il est logique que Facebook investisse dans l’énergie solaire, car les énergies renouvelables deviennent de plus en plus abordables et ses centres de données ont des coûts d’exploitation énormes.

Construction des centres de données de Facebook

Le PDG de Facebook a annoncé en avril que sa société construisait six nouveaux projets solaires pour soutenir ses centres de données. Ils hébergent des dizaines de milliers de serveurs informatiques, reliés au monde extérieur par des câbles à fibres optiques.

Les centres de données comptent déjà parmi les plus écoénergétiques du monde. L’année dernière, la société a fixé pour objectif que tous ses centres utilisent l’énergie 100 % renouvelable d’ici 2020. L’annonce de ces projets survient alors que Facebook est en discorde avec les autorités de réglementation du Nouveau-Mexique. Le mois dernier, les autorités de contrôle ont refusé de reconsidérer leur décision de facturer 39 millions de dollars à Facebook pour la ligne de transmission.

Source :

Techxplore