Les transports aériens sont à l’origine de 2 à 3 % des émissions de gaz à effet de serre. Et ces chiffres sont appelées à s’amplifier dans les années à venir, puisque les compagnies aériennes comptent densifier le trafic de leurs avions afin de faciliter davantage le déplacement des biens et personnes. Avant-gardiste dans le domaine, la compagnie KLM collabore en ce moment avec des chercheurs afin de développer Flying V, un avion d’apparence atypique et capable de voler tout en consommant 20 % moins de carburant.

Un avion en forme de V, comme une guitare, comme un boomerang

Si le secteur des transports a su avec le temps améliorer les mécaniques des moteurs pour accroître la puissance décuplée et les vitesses de déplacement, elle a également mis en lumière la place plus que prépondérante d’une bonne aérodynamique pour participer à cet effet de célérité.

Le Flying V – Crédits photo : YouTube

Il est donc normal de retrouver des véhicules qui donnent l’impression de par leur design, de fendre le vent. Un peu comme Flying V, le prototype d’un avion supersonique peu gourmand qui est en cours de développement par des chercheurs de l’université hollandaise de Delft.

En forme de boormerang ou de guitare électrique cet avion jouit d’une excellente aérodynamique qui a la particularité d’un de réduire son poids, de deux de lui conférer une meilleure portance.

Une configuration assez sommaire et ingénieuse

Le Flying V n’est pas attendu avant 2040, mais de nombreux détails ont d’ores et déjà fuité à son sujet. Notamment son envergure de 65 mètres pour 55 mètres de large, ou le fait qu’il est supposé accueillir 314 passagers. Les sièges de ces derniers sont situés dans les ailes, et en-dessous se trouvent les soutes.

Pour rappel, cet avion pourra utiliser les mêmes pistes d’atterrissage ou de décollage que celles actuellement utilisées par la grande majorité des avions. Construit à base de matériaux plus légers et du fait de son aérodynamique plus importante, le Flying V devrait être capable de fendre le ciel en consommant 20 % de carburant en moins.

Source :

VivreDemain