Les scientifiques font de nombreuses recherches pour mieux comprendre le trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention chez les enfants. Aujourd’hui, les chercheurs pensent que des traitements seront développés pour soulager les symptômes. Toutefois, de telles recherches ne vont pas une meilleure compréhension de cette maladie.

De nombreuses questions restent en suspend concernant ce trouble qui touche un grand nombre d’enfants. Ainsi, les scientifiques ont développé une interface cerveau-ordinateur pour permettre de détecter le fonctionnement de la maladie. Ce dispositif a été créé pour surveiller le cerveau des bambins, qui sont atteints de trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention.

Une meilleure compréhension de la maladie

Le casque se met au centre de la tête d’une personne. Il est doté d’un système électroencéphalographique. Il s’agit d’une technique pouvant mesurer l’activité électrique du cerveau. Le casque, appelé Agent Unicorn, fait office de capteur. Grâce à l’électroencéphalographie, il est tout à fait possible de capter les signaux électriques du cerveau.

Voici une vidéo en anglais parlant de ce trouble :

Le dispositif est équipé d’un appareil photo de 8 mégapixels. Il permet d’enregistrer l’évolution du patient. Techniquement, toutes les images sont automatiquement transférées vers un ordinateur. Si un type d’onde cérébrale spécifique est détecté, l’information est immédiatement transmise à l’ordinateur.

Un dispositif avec un potentiel énorme

Le casque est intéressant en raison de son design et de sa conception. L’objectif des chercheurs est de comprendre le fonctionnement du cerveau des enfants atteints de cette maladie. La collecte de données importantes permettra de mieux traiter le trouble.

Ainsi, au lieu de se rendre dans une clinique et être enchaîné par plusieurs électrodes, ce simple casque pourra déterminer l’activité du cerveau d’un enfant. Il s’agit d’une technologie innovante qui facilitera grandement le diagnostic du trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention chez de nombreux enfants. Cependant, il faudra encore attendre avant que ce dispositif soit disponible au grand public.

Source :

Techxplore