En 2016, les technologies mobiles avaient été introduites dans la communauté éloignée de Funhalouro, au Mozambique. Un chariot tiré par un âne comporte des écrans LCD. Pour les faire fonctionner, il faut des panneaux solaires. Il s’agissait d’un roadshow mobile, diffusant de la musique pour attirer la foule, puissant passant un film de trois minutes sur le plus grand des écrans.

Même si la culture numérique n’est pas la plus divertissante, il intéressait le public, dont beaucoup d’avaient jamais vu d’écran ni d’images en mouvement auparavant. Des tablettes sont distribuées ensuite après la diffusion du film. Ces dispositifs sont utilisés pour répondre à des questions concernant le film visionné.

Un moyen d’apprentissage pratique

Il y avait des prix pour ceux avec les scores les plus élevés. Pour les personnes qui ne pouvaient pas lire, les questions étaient posées sous forme de diagramme. Lorsque le petit chariot arrivait dans une communauté, il y avait la fête dans les petits villages.

Voici la présentation de cette initiative en anglais :

L’objectif de cette organisation est d’attirer les gens. L’Afrique subsaharienne devrait compter 634 millions d’utilisateurs de téléphones mobiles d’ici 2025, contre 250 millions fin 2017. L’adoption de la technologie mobile a transformé des vies, offrant un moyen de transfert d’argent.

Le mobile en Afrique

Cette initiative a pour objectif de réduire les écarts. D’ailleurs, les divertissements sont un moyen efficace pour responsabiliser et éduquer la communauté rurale et isolée. Elle permet en outre de parler d’une variété de sujets, allant des services bancaires mobiles  à la santé publique.

Le projet est financé par des organisations non gouvernementales. Leur objectif est de toucher les habitants vivant dans des régions reculées. Les ONG tentent d’atteindre ces communautés afin de résoudre des problèmes spécifiques. En général, les gens ont beaucoup de difficultés à apprendre de nouvelles choses. Avec ce système, la population locale écoute, interagisse et ensuite ils les testent.

Source :

BBC