Les humains sont très bons en collaboration. Par exemple, lorsque deux personnes travaillent ensemble pour porter un objet lourd, comme une table ou un canapé, elles ont tendance à coordonner instinctivement leurs mouvements, se recalant constamment pour s’assurer que leurs mains sont à la même hauteur que celles de l’autre personne.

Notre capacité naturelle à réaliser ce type d’ajustement nous permet de collaborer sur des tâches grandes et petites. Mais un ordinateur ou un robot ne peut toujours pas suivre les traces d’un humain avec facilité. En règle générale, on les programme explicitement en utilisant un langage parlé à la machine ou on les forme à comprendre les mots, comme les assistants virtuels tels qu’Alexa et Siri.

Une collaboration robot-humaine

Par ailleurs, des chercheurs du MIT ont récemment montré qu’une collaboration robot-humaine plus fluide est possible grâce à un nouveau système qu’ils ont développé, dans le cadre duquel des machines aident les personnes à soulever des objets en surveillant leurs mouvements musculaires.

Ci-dessous la présentation de ce robot en anglais :

Surnommé RoboRaise, le système consiste à placer des capteurs d’électromyographie (EMG) sur les biceps et les triceps d’un utilisateur pour surveiller l’activité musculaire. Ses algorithmes détectent ensuite en permanence les modifications apportées au niveau du bras de la personne, ainsi que les gestes discrets que l’utilisateur peut effectuer dans les mains pour obtenir un contrôle plus précis.

Un robot capable de faire plusieurs tâches

L’équipe de chercheurs a utilisé le système pour une série de tâches impliquant le ramassage et l’assemblage de composants d’avion simulés. Les utilisateurs ont travaillé sur ces tâches avec le robot et ont été en mesure de le contrôler à quelques centimètres près, à titre expérimental. Les gestes étaient plus précis et le robot a répondu correctement à environ 70 % des gestes.

On pourrait donc imaginer que des personnes utilisent RoboRaise pour les aider dans les environnements de fabrication et de construction, ou même en tant qu’assistant autour de la maison.

Source :

Techxplore