La liberté d’expression est une notion qui peut être mortellement récompensée sous d’autres cieux. Notamment ceux où le pouvoir en place censure le contenu en ligne tout en empêchant aux internautes de diffuser du contenu mettant à mal les intérêts de régimes dictatoriaux et oppressifs. Cependant parmi les solutions visant à outrepasser ces blocages, Tor est sans aucun doute la plus populaire. Disponible depuis de nombreuses années sur PC et Mac, Tor débarque enfin sur Android.

Tor débarque sur Android

Divers navigateurs sont disponibles sur le PlayStore au cas où un utilisateur souhaiterait par exemple se passer des services de Google Chrome. On pense notamment à Firefox, Opera, Edge ou même Mint le navigateur de Xiaomi.

Tor vient donc allonger une liste déjà très fournie d’alternatives à Chrome. D’autant plus que ce navigateur est l’un des plus populaires quand il s’agit de trainer en eaux troubles dans le Darknet. Ou surfer sur la toile sans laisser aucune trace.

Pour une sécurité absolue et un anonymat garanti

Basé sur Firefox, Tor est un navigateur ultra-sécurisé qui fait les choux gras des pirates et adeptes de l’anonymat en ligne. Il s’agit en fait du navigateur le plus sécurisé du marché. Lorsqu’on l’utilise, il ne stocke aucune donnée, et bloque le traçage des sites Web un peu trop curieux.

Tor sur un PC tournant sous Linux Ubuntu – Crédits photo : Linux

A l’origine destiné à ceux désireux de n’échanger aucune donnée personnelle avec le Web, Tor est rapidement devenu la référence des pirates ou des fans du surf incognito.

Un prooxy intraçable

Pour garantir cet anonymat Tor se sert d’un réseau décentralisé et maillé de serveurs intraçables et chiffré plusieurs fois à chaque maille et nœud. Pour l’utilisateur final la manœuvre se passe en toute transparence. Le proxy Orbot intégré par défaut dans le navigateur se charge de tout.

Source :

Futura Tech