Inspirés par la manière dont les gouttes de rosée se forment sur les toiles d’araignées, les ingénieurs et les mathématiciens de l’université de l’UCLA ont conçu un système de capture de vapeur d’eau unique et efficace pouvant être utilisé pour produire de l’eau douche et propre ou pour recycler de l’eau industrielle qui serait autrement perdue.

Leur système consiste en un réseau dense de fils de coton parallèles suspendus verticalement, avec un flot continu de gouttelettes d’eau s’écoulant le long des cordes. La vapeur d’eau qui monte, poussée par un ventilateur, est capturée par le réseau de gouttelettes d’eau et se condense. L’eau résultante est ensuite transférée dans un récipient collecteur.

Une efficacité accrue

Les chercheurs ont constaté une augmentation de 200 % de l’efficacité de cette méthode par rapport aux technologies existantes conçues pour capter la vapeur d’eau. Outre la récupération de l’eau de l’atmosphère, cette méthode pourrait également être utilisée pour produire de l’eau propre à partir de l’évaporation des eaux usées à haute salinité, telles que celles provenant de la production de pétrole et de gaz, ou des eaux de ruissellement irriguées.

Voici d’autres systèmes déjà adoptés auparavant :

Ce nouveau système pourrait également être utilisé pour capter la vapeur s’échappant des tours de refroidissement des centrales électriques et des installations industrielles. L’eau capturée pourrait alors être recyclée dans le système de refroidissement.

Une solution remarquable pour le recyclage de l’eau

La préoccupation mondiale liée à la rareté de l’eau douce a motivé le développement de moyens économiquement réalisables de capturer la vapeur d’eau. Cette idée d’imiter le cycle naturel des pluies pour produire de l’eau propre est appelée procédé d’humidification et de déshumidification.

Certaines méthodes de capture de vapeur d’eau proposées utilisent du métal refroidi pour condenser la vapeur d’eau sur une surface. Mais des surfaces limitées, ainsi que des coûts de matériaux et de fabrication, ont ralenti leur adoption.

Source :

Techxplore