Google a annoncé des mises à jour logicielles pour Chrome et Android permettant d’utiliser un téléphone intégrant le système Android comme clé de sécurité physique. Dans son annonce, Google a de nouveau affirmé que l’utilisation de clés physiques était le meilleur moyen de contrer les attaques de phishing, bien mieux que la messagerie, par exemple.

Ces dernières années, les attaques par phishing sont devenues un problème majeur pour les utilisateurs. Beaucoup de personnes ont été trompées en révélant des mots de passe et d’autres informations d’identification. Google et d’autres entreprises technologiques ont réagi à cette menace en proposant des clés physiques aux utilisateurs souhaitant un second niveau de sécurité.

Une solution beaucoup plus pratique

Le prix de tels périphériques a baissé au cours des dernières années, mais leur utilisation n’est toujours pas pratique. Ils doivent être physiquement accessibles lors de l’accès à un compte en ligne. Google a maintenant rendu les mêmes services possibles sans avoir besoin de tels appareils en permettant aux utilisateurs d’utiliser leur téléphone à la place.

Voici une vidéo en anglais présentant une clé de sécurité physique Google :

Le service est rendu possible grâce à l’utilisation de la technologie de communication Bluetooth. Dans son annonce, Google a présenté le processus de vérification en deux étapes et comment le configurer sur un ordinateur et un téléphone.

Une configuration simple

Le processus est relativement simple. il suffit aux utilisateurs d’ajouter leur compte Google à leur téléphone s’ils ne l’ont pas encore fait, de s’inscrire au programme de vérification en deux étapes, d’ajuster certains paramètres, puis de choisir leurs options.

Il est également nécessaire d’activer Bluetooth sur le téléphone et sur l’ordinateur. Une fois configuré, le système fournit une vérification physique en deux étapes pour les comptes Google des utilisateurs, ainsi que pour les comptes Google Cloud. Google recommande vivement à certaines personnes de profiter immédiatement de ce service, notamment des stars, des journalistes et des personnes travaillant dans le cadre de campagnes politiques.

Source :

Techxplore