L’offre des véhicules à motorisation électrique s’étoffe chaque jour un peu plus. Alors qu’on ne comptait dans la course que Tesla il y a quelques années, le marché de l’électrique compte désormais pas moins d’une bonne dizaine de constructeurs. Notamment Renault, Peugeot, VW ou BMW, mais aussi Mercedes-Benz, Mini, Opel, Chevrolet. Pour ne citer que ces ténors du marché de l’auto. Nouveau venu dans la danse, Bicar est un véhicule électrique monoplace qui vient tout droit de Suisse.

Zurich nous pond un véhicule électrique

La vallée qui abrite la ville de Zurich a depuis belle lurette été le théâtre d’innovations qui ont plus ou moins transformé le monde. La dernière en date nous vient tout droit de l’université des sciences appliquées de Zurich. Nommée Bicar, cette micro-citadine électrique n’était l’an dernier encore qu’un prototype. Sa commercialisation n’avait à cette époque jamais été évoquée.

Cependant, par la force des choses et surtout du fait du souffle nouveau insufflé au respect de l’environnement, les équipes en charge du projet ont dû réviser leurs intentions. D’où est née Bicar, une voiture qui s’avérerait bien pratique pour des trajets en zone urbaine.

Bicar, une monoplace électrique et cool

Se présentant sous les traits d’un micro-véhicule une place à trois roues, Bicar est à tous les niveaux une petite révolution dans le secteur de l’automobile électrique.

Jouissant de la puissance d’un moteur électrique de 2 kW situé dans la roue arrière, cette citadine est capable d’atteindre une vitesse maximale de 45 km/h, et ce 50 km durant. Son autonomie si réduite est la conséquence de la taille riquiqui de la voiture elle-même. Cependant, l’avantage indéniable d’une voiture de ce gabarit est sa capacité à passer à peu près partout. De plus sa batterie se recharge à vitesse V.

Disponible en autopartage à Zurich dans quelques semaines, Bicar devrait débarquer si l’essai s’avère concluant dans d’autres pays du globe. On lui prête un tarif de 7 000 francs suisses, soit 6 200 euros.