Après avoir conquis le marché du commerce en ligne, Amazon serait-il sur le point de révolutionner celui de l’accès à Internet haut-débit ? C’est en tous cas l’intention de la firme présidée par Jeff Bezos, qui a mis au point un projet de constellation de satellites baptisé Projet Kuiper. Le visé est de lancer des milliers de satellites dans l’espace afin de théoriquement permettre à tout un chacun sur Terre d’avoir accès à Internet haut-débit.

Amazon n’est pas le premier sur ce créneau

Le géant du commerce en ligne n’est pas le premier à s’intéresser au secteur de l’Internet à haut-débit via une constellation de satellites. D’autres firmes de la Silicon Valley ont été pionnières dans ce domaine, notamment Facebook et Google. Cependant toutes deux ont abandonné.

Facebook projetait de faire voler des ballons dans la stratosphère terrestre, communiquant entre eux afin de véhiculer de l’Internet à haute vitesse. Cependant après près de 5 ans de développement, le projet a connu une fin brutale.

Pareillement, Google voulait mettre en place une flotte de drones volant à haute altitude au-dessus des nuages tout en véhiculant des données. Là aussi le projet connut quelques années après une annonce fracassante une tout aussi fracassante interruption. Le dernier en date fut Space X la société spatiale d’Elon Musk, qui via son projet Starlink espère ni plus ni moins que créer un réseau Internet planétaire via une constellation de 12 000 satellites.

Le Projet Kuiper d’Amazon

L’initiative folle de Jeff Bezos a récemment été acceptée par la Federal Communications Commission (FCC). Soit l’instance américaine en charge de la régulation des télécoms. Dans les notes de développement du projet Kuiper on lit notamment que ce dernier s’articule autour d’une constellation de 3 236 satellites.

784 d’entre eux seront lancés à une altitude de 590 kilomètres. 367 à plus de 600 kilomètres, et les 1 156 derniers à une altitude de 630 kilomètres. Tous concourant au dessein de fournir à 95 % de la population du globe un accès stable à Internet de qualité.

Source :

GeekWire