Il n’y a pas que les secteurs du vélo et du véhicule qui sont désormais teintés d’électricité. L’aviation devrait dans moins d’une décennie eux aussi jouir de l’apport de ce carburant propre, comme cela est le cas pour l’avion du britannique Faradair. Ce dernier propulsé à la fois par l’électricité et un biocarburant devrait être commercialisé d’ici 2025, le vol inaugural prévu pour 2022.

Faradair prépare un avion triplan

Le géant de l’aéronautique Faradair développe l’avion du futur qui selon lui sera hybride. Le modèle attendu pour 2022 porte l’intriguant nom de BEHA-M1H et il s’agira du premier avion de ligne propulsé par deux sources énergétiques.

Son fuselage est composé d’un revêtement composite à base de fibre de carbone et revêt la particularité de reprendre les traits d’un triplan. le M1H est donc doté de trois ailes disposées les unes au-dessus des autres de chaque côté de l’appareil. Loin de n’être qu’une fioriture esthétique cette configuration en triplan permettrait à l’avion de décoller et se poser sur des pistes très courtes, moins de 300 mètres, comme le souligne Faradair. Ceci est rendu possible grâce à l’amplification de la portance par les ailes triples de l’avion.

Un avion triplan et hybride signé Faradair – Crédits photo : Faradair

L’appareil de Faradair pourra accueillir 18 passagers et transporter jusqu’à 5 tonnes de marchandises dans sa soute.

Un avion hybride

Le M1H de Faradair jouira comme annoncé en préambule d’une propulsion hybride qui associera des moteurs électriques à des moteurs thermiques. Tandis que l’énergie électrique servira au décollage et à l’atterrissage, l’énergie produite par les moteurs thermiques de 1 600 ch assureront la propulsion de l’appareil en durant le vol.

Les ailes du BEHA-M1H de Faraday – Crédits photo : Faraday

En phase de vol les moteurs thermiques rechargeront également les batteries électriques, comme sur une voiture électrique. De plus, les ailes supérieures de l’avion disposeront d’un revêtement photovoltaïque qui produira lui aussi de quoi alimenter les batteries.

Source :

Faradair