Des chercheurs de l’université de Luxembourg font partie d’une équipe internationale qui a proposé le premier système basé sur la technologie Blockchain pour garantir des performances correctes en matière de sécurité informatique. D’ailleurs, ce système est capable de combattre plus de 51 % des attaques.

Le système RepuCoin introduit le concept de réputation dans la Blockchain, le rendant beaucoup plus efficace contre les attaques. Développé par le centre interdisciplinaire pour la sécurité, la fiabilité et la confiance de l’université, il pourrait être appliqué dans un certain nombre de secteurs, notamment la technologie financière, les futurs réseaux de télécommunication 5G, les soins de santé, les chaînes d’approvisionnement alimentaire et l’énergie.

Le potentiel de la Blockchain

L’un des principaux avantages des systèmes basés sur la Blockchain est que l’ensemble du réseau voit et approuve les modifications apportées aux données par consensus démocratique. Les utilisateurs n’ont pas à placer leur confiance et leur argent entre les mains d’une seule autorité centrale.

Ci-après une vidéo expliquant le fonctionnement de la Blockchain :

Par ailleurs, pour y parvenir, les systèmes existants assimilent la puissance de calcul d’un mineur utilisé pour l’extraction de nouveaux blocs à son pouvoir de vote et pour décider des blocs de transaction à engager dans le grand livre.

Les capacités de RepuCoin

RepuCoin calcule le pouvoir de vote en fonction de la réputation du mineur. Contrairement à la réputation sociale, il s’agit d’une qualité strictement mathématique qui s’accumule par le biais d’une exploitation minière cohérente et honnête sur de longues périodes, telle que le chargement d’une batterie avant son utilisation.

Cela fait de RepuCoin le premier système de ce type à résister aux mineurs disposant de 51 % ou plus des ressources informatiques du réseau. Ce système est le seul type de Blockchain disponible sur le marché qui puisse résister à de telles attaques.

Source :

Techxplore