L’agence japonaise d’exploration aérospatiale (JAXA) a annoncé qu’elle collaborait avec le constructeur automobile Toyota pour développer le rover lunaire du futur, un véhicule de grande taille alimenté par des batteries à combustibles. L’accord permet à JAXA et à Toyota de poursuivre leur coopération et d’accélérer leur projet commun d’un véhicule mobile sous pression utilisant des technologies électriques.

Une telle mobilité est nécessaire aux activités d’exploration humaine sur la surface lunaire. L’idée de voir un constructeur automobile de développer un véhicule lunaire peut sembler inhabituelle, mais General Motors a joué un rôle important dans la conception du premier, et à ce jour le seul, véhicule permettant de transporter des astronautes sur la surface lunaire. Alors que le travail de GM était axé sur la mission spatiale américaine, JAXA et Toyota envisagent une approche globale.

Un concept hors du commun

L’industrie automobile utilise depuis longtemps les concepts de « Ville d’origine » et de « Pays d’origine ». Cependant, pour répondre à des questions telles que les questions environnementales à l’échelle mondiale, le concept de « Planète d’origine », dont on est tous issus, deviendra un concept très important.

Voici la présentation en anglais de ce véhicule :

L’énorme rover lunaire pressurisé sera doté de deux astronautes, mais pourra en transporter quatre en cas d’urgence. Sur la base des conceptions actuelles, le véhicule mesurera au moins 6 m de long, avec six roues et d’une hauteur de 3,8 m.

Le rover sera un mastodonte

Le nouveau rover sera un véritable mastodonte. Il aura une surface habitable d’environ 13 m². Deux images conceptuelles ont été publiées, l’une et l’autre montrant un véhicule magnifiquement élégant avec un avant couvert de vitres inclinées.

Les images montrent que le véhicule a des phares, des feux de positionnement et même des feux de stop. Une image révélé également un écran solaire qui se déploie, permettant de générer de l’énergie solaire. Les rovers lunaires non pressurisés de la NASA étaient des tricycles par rapport au véhicule de Toyota.