La Thaïlande fait elle aussi le pari des énergies renouvelables pour assurer son avenir électrique. Le pays vient en effet de lancer un vaste chantier de construction d’un complexe national de fermes solaires flottantes qui concourront à l’électrisation du Sud de son territoire. Au final c’est un immense plan énergétique que prépare la Thaïlande et qui aboutira chaque année à la production de plus de 2,7 gigawatts de jus.

La Thaïlande fait le pari des énergies vertes

Avec près de 70 millions d’habitants, la Thaïlande est l’un des pays les plus peuplés du monde. Il s’agit aussi d’un pays sous-développé qui peine grandement à approvisionner l’ensemble de sa population en électricité de qualité. La Thaïlande est également un pays où sévit une pollution sans précédent et les pouvoirs publics conscients de cet état des lieux ont pris la ferme résolution de privilégier des énergies renouvelables afin de juguler la pénurie d’électricité.

C’est un vaste projet que se prépare à lancer la Thaïlande. Le pays vient de contracter un prêt de la Banque Mondiale afin de financer la construction d’un ensemble de fermes solaires flottantes.

Des panneaux solaires – Crédits photo : Pixabay

Fourni en matière de cours d’eau exploitables à ces fins, la Thaïlande ambitionne de mettre sur pied sur 9 réservoirs de barrages hydroélectriques des fermes solaires qui produiront de quoi illuminer le quart de son territoire.

Une production énergétique colossale

La première ferme solaire flottante de Thaïlande devrait voir le jour l’an prochain. Les autres suivraient un calendrier bien défini pour une finalisation du projet en 2037.

A terme le complexe de centrales solaires flottantes produirait jusqu’à 2,7 gigawatts d’électrique pour alimenter la moitié du Sud du pays. La Thaïlande espère également pouvoir atteindre 27 % d’utilisation d’énergies renouvelables d’ici 2035. Objectif somme toute ambitieux mais qui a de fortes chances d’être atteint.

L’ensemble du projet coûterait la bagatelle de 63 millions de dollars à la Thaïlande.