Apple est l’une des marques les plus innovantes du globe et à plus d’un titre la firme Américaine a été récompensée pour son apport à la société. Concepteur de l’Apple Watch, le géantde Cupertino a lancé en 2018 la 5ème génération de sa montre connectée qui introduisait entre autres (notamment un nouveau design) des fonctionnalités inédites telles que le capteur cardiaque, capable de prédire les problèmes cardiaques.

Alors que certains experts affirmaient que la montre connectée d’Apple était dans l’incapacité de réaliser de telles prouesses nécessitant des appareils à la pointe de la technologie et plus volumineux qu’un cadran de montre, des médecins de l’université de Stanford livrent une toute autre copie.

L’Apple Watch peut bien prédire les problèmes de cœur

Pour les besoins de son étude poussée, une équipe de médecins de l’université de Stanford a analysé 4 ans durant les données collectées par les Apple Watch Series 1, 2 et 3 de 400 000 volontaires. Les résultats sont stupéfiants dans la mesure où la montre connectée d’Apple a réussi à détecter des fibrillations atriales qui sont les principales causes de mort subite, d’AVC et même d’arrêts cardiaques.

L’Apple Watch – Crédits photo : Pexels

La dernière génération de montres connectées d’Apple n’a pas été testée car trop récente et donc non contributive sur une étude aussi large menée depuis 2015.

Un niveau de précision hors du commun

Tandis qu’on aurait pu s’attendre à une certaine marge d’erreur, les notifications des Apple Watch de cette étude n’ont émis des données éronées que chez 2 000 participants.

Sur un total de 400 000 volontaires. Du coup, la précision avec laquelle les montres connectées d’Apple reconnaissent lorsque le cœur va mal n’est plus remettre en question.

Juste pour le début

L’étude menée par les médecins de Stanford ne sert que de point de départ à d’autres études qui devraient explorer les possibilités des capteurs qui nous entourent au quotidien.