Il n’y a pas de moment plus frustrant que de voir la batterie de son téléphone se décharger. Face à ce genre de situation, on doit généralement faire de longues promenades en ville pour trouver une personne pouvant recharger l’appareil, très souvent en échange d’argent. Une fois que vous arrivez chez vous, la nuit commence à tomber. Il vous faudra alors allumer la lampe à pétrole. Un dispositif qui n’est pas du tout efficace.

Vous investissez une part importante de votre revenue dans ces lampes qui en plus de fournir une faible luminosité, sont également nocives pour la santé. Respirer le même air que votre lampe allumée est similaire à fumer plusieurs paquets de cigarettes par jour. Ce scénario semble étranger à la plupart des Occidentaux, mais il s’agit d’une réalité commune à de nombreux habitants des pays en développement.

Les énergies renouvelables dans les pays en développement

Une solution possible consiste à utiliser des sources d’énergie renouvelables hors réseau, telles que l’énergie solaire, pour produire de l’électricité destinée à l’éclairage et au chargement sur site. Au cours de la dernière réunion de mars de la société américaine de physique en 2019 à Boston, Beth Parks va présenter un projet créé par son équipe permettant d’augmenter la quantité de lumière capturée par une cellule solaire, haussant ainsi la production d’énergie de près d’un tiers.

Voici une vidéo en anglais présentant ce système :

En Ouganda, 20 à 25 % des habitants n’ont pas accès à l’électricité. Une cellule solaire fournit suffisamment d’énergie pour alimenter les lumières et charger les téléphones ainsi que les radios. Il s’agit d’une amélioration considérable de la qualité de vie.

Des matériaux peu coûteux pour réaliser ce projet

L’équipe de Parks a utilisé des matériaux peu coûteux, qui permettent aux panneaux solaires de suivre l’arc du soleil tout au long de la journée. Cette approche pourrait rendre l’énergie solaire plus abordable pour les ménages et les petites entreprises des pays en développement.

Dans sa conception, un seau de roches est placé du côté ouest du cadre et un seau d’eau est installé du côté est. En utilisant une fuite contrôlée du seau d’eau, le poids se déplace et le panneau pivote lentement d’est en ouest tout au long de la journée.

Source :

Techxplore