Une nouvelle recherche, basée sur un modèle informatique du rein humain, a été conçue pour permettre de tester les médicaments en toute sécurité. L’objectif est d’aider à accélérer le développement de nouveaux médicaments. Le modèle a été élaboré à l’université de Waterloo et explore le fonctionnement possible de nouveaux médicaments pour traiter les maladies rénales.

Il permet également d’éviter de trop nombreux essais cliniques coûteux en phase précoce d’une maladie. Les types de médicaments pouvant être testés à l’aide de ce modèle incluent ceux pour le traitement du diabète. Une telle modélisation permettra aux chercheurs en médecine de déterminer si un médicament est susceptible de réussir ou d’échouer.

Un modèle élaboré à partir de données importantes

Le modèle a été conçu à l’aide d’analyses de données volumineuses, en s’appuyant sur des informations médicales relatives aux données anatomiques et hémodynamiques du rein humain. Ces points de données ont ensuite été croisés avec les données recueillies sur des modèles animaux et ajustés afin qu’il fonctionne de manière compatible avec la physiologie humaine.

Voici une vidéo montrant les symptômes d’une maladie rénale :

Le modèle permettra également aux biologistes d’en apprendre davantage sur le fonctionnement du rein humain, notamment sur la manière dont il régule le volume de sel, de potassium et d’acides de l’organisme.

Un modèle innovant pour faciliter les tests de médicaments

 Les informations collectées seront utiles lors de l’examen de la maladie rénale et permettront de modéliser les traitements, en évitant de recourir à des procédures invasives chez un patient. Les premiers tests sur le modèle ont montré qu’il sera utile pour examiner les causes de l’insuffisance rénale.

Le rein est un organe complexe. En plus de sa fonction d’élimination des déchets de l’organisme, il est également responsable de la régulation du sel, du potassium, de la teneur en acide et de la pression artérielle de l’organisme. L’utilisation de modèles informatiques évite également l’utilisation d’animaux à des fins d’expérimentation.