Inventé par erreur dans le milieu des années 80, le viagra fait partie de la panoplie de traitements utilisés pour solutionner les troubles érectiles chez l’homme. La composition du viagra a peu évoluée depuis sa mise sur le marché mais ce produit pourrait bientôt disparaître du marché en raison de l’existence désormais d’un substitut naturel à base de venin d’araignée.

Le venin d’araignée au chevet de l’impuissance sexuelle

L’araignée-banane est sans doute le cauchemar de la majeure partie des arachnophobes. Cette araignée originaire d’Amérique centrale et du Sud est l’une des plus longues du monde (entre 13 et 15 cm) et produit l’un des venins les plus puissants du règne animal.

Une seule morsure est capable d’infliger des œdèmes, la rigidité musculaire avec perte de motricité volontaire et même une paralysie. Sans compter des dommages aux reins et au foie, ainsi qu’une dépression respiratoire pouvant entrainer la mort du fait de la détresse respiratoire sur le long terme.

Une araignée – Crédits photo : Wikimedia Commons

Cependant aussi puissant et mortel soit-il, ce venin jouit d’un effet indésirable assez intéressant pour l’Homme. Il est capable de produire une érection continue et soutenue.

L’équipe de scientifiques à l’origine de cette découverte a réussi à à synthétiser un substrat pur dépourvu des effets toxiques du venin. Ce substrat sous forme de gel pourrait bientôt remplacer le viagra en pharmacie.

Plus efficace que le viagra

Alors qu’il faut en moyenne 1 H au viagra pour agir et créer une érection, le gel à base de venin d’araignée ne prend que 20 pour accomplir la même tache.

Baptisée PnPP-19, le principe actif de ce gel est actif sur la peau. Il suffit d’une application sur la peau du gland pour créer une érection. De plus, les effets indésirables de ce gel une fois purifié sont moins inconfortables que ceux du viagra. Notamment chez les patients diabétiques et hypertendus.