L’innovation est l’un des facteurs clés qui guideront le processus de transition énergétique et aidera les pays à atteindre leurs objectifs climatiques à l’horizon 2050, notamment la décarbonisation du secteur de l’énergie grâce à des technologies à faibles émissions de gaz à effet de serre.

Limiter le changement climatique à moins de 2° C implique une réduction des émissions de dioxyde de carbones liées à l’énergie. La décarbonisation du système énergétique ne se produira que si les technologies de pointe se développent. L’innovation peut réduire le coût des technologies à des niveaux économiquement viables. Des options digitales améliorées peuvent également permettre une exploitation intelligente du réseau.

Une facture énergétique réduite

Dans le même temps, la numérisation favorise les consommateurs en réduisant les factures d’énergie des citoyens et des entreprises, grâce à l’efficacité énergétique et à la participation à des mécanismes de demande flexible.

Voici une vidéo parlant de l’avenir de l’énergie renouvelable :

Les consommateurs peuvent être au centre et contribuer à un nouvel environnement pour les marchés énergétiques. Les milléniaux sont les nouveaux clients du secteur de l’énergie. Il est donc essentiel que les acteurs importants se concentrent maintenant sur le Big Data, en reliant la tradition aux technologies modernes. La digitalisation du secteur peut également stimuler la compétitivité d’un pays et ouvrir de nouveaux marchés mondiaux pour des composants tels que les services, l’électronique et les TIC.

Le secteur de l’énergie dans 10 ans

Tout le monde parle de smart : comportements intelligents, villes intelligentes, voitures intelligentes… Lorsqu’on parle de l’aspect juridique, on ne parle pas d’une législation intelligente, mais c’est ce qu’il faut pour que cela se produise.

Les investissements dans les énergies renouvelables doivent être la norme. L’intégration de la production d’énergie dans les bâtiments sera une innovation. On constate de nombreux investissements dans l’électrification du système de transport. L’énergie va devenir bon marché. Toutefois, il faut savoir que les nouvelles technologies s’accompagnent de nouveaux défis, qui empêchent les gouvernements de contrôler et de légiférer.