S’ils ont fini par être adoptés comme la source de l’énergie électrique du futur, les panneaux solaires se heurtent à des limitations d’ordre technique. Ils sont peu efficaces et ne peuvent à eux seuls prétendre remplacer le nucléaire ou le charbon. En effet, difficile pour ces derniers de produire de l’énergie en cas de mauvais temps. Les panneaux solaires sont donc conditionnés par un temps de fort ensoleillement, mais cela pourrait bientôt changer.

Panneaux solaires : deux fois plus de puissance bientôt

En Suisse, des chercheurs ont réussi à mettre au point une nouvelle génération de cellules photovoltaïques qui pourrait bien sonner le réel envol effectif de ce type de source de production d’énergie. En effet, ces cellules 4.0 sont capables de produire au moins deux fois plus d’énergie que celles actuellement commercialisées.

Une efficacité record pour les panneaux solaires

s’ils ne détaillent pas les procédés employés pour développer leurs cellules, Mathieu Ackermann, Laurent Coulot et Florian Gerlich les trois suisses à l’origine des travaux, affirment que leur prototype est capable de capturer jusqu’à 40 % d’énergie en plus par rapport aux actuelles cellules. Contre 17 à 19 % pour les cellules photovoltaïques de l’actuelle génération.

Des panneaux solaires installés dans une ferme solaire – Crédits photo : PxHere

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour nombre de nouveaux propriétaires. Notamment ceux de Californie qui sont légalement depuis l’an dernier obligés d’installer sur le toit de leur nouvelle maison des panneaux solaires en vue de réduire leur dépendance énergétique vis à vis des sources fossiles.

Comment doubler la productivité de cellules photovoltaïques ?

Encore une fois les chercheurs ne livrent pas le secret de leur invention. Cependant, ils mettent en avant quelques pistes. Dont celle de la conversion de la lumière captée. Ce qui permettrait notamment d’amplifier le coefficient de captation énergétique des cellules photovoltaïques.

La commercialisation de ces nouveaux types de panneaux solaires serait fixée à 2022.

Source :

Sciencepost