La série Legends of Tomorrow de Marvel se déroule dans l’espace temps. Une ligue de justiciers s’occupent de régler les problèmes temporels au travers de la galaxie. Cependant même les voyageurs du temps ont besoin de manger pour vivre et dans cette série de haute facture, c’est le vaisseau spatial dans lequel les super-héros vivent qui se charge à partir de déchets, d’imprimer de la nourriture.

Ce qui n’était alors qu’une douce fiction a été transposé à la réalité puisqu’il est aussi possible sur Terre d’imprimer de la nourriture comestible à partir de déchets alimentaires.

La guerre contre le gaspillage alimentaire est désormais totale

Une startup néerlandaise a ms au point une technique d’impression 3D qui pourrait bien aider à délester la planète de quelques tonnes de déchets alimentaires. La firme s’est en effet basé sur le fait que plus de 60 % de ce que consomment les Terriens finit à la poubelle.

De la nourriture imprimée en 3D

De manière générale, le procédé mis au point par la société néerlandaise est simple. Il consiste en effet à récupérer des restes alimentaires (pain rassi ou restes de fruits et légumes) qui sont ensuite purifiés. La prochaine étape consiste tout simplement à enrichir ce bouillon de déchets purifiés grâce à 25 % de matière comestible en tout genre. Il peut s’agir d’épices, d’herbes entre autres.

Des aliments imprimés en 3D – Crédits photo : Natural Machines

Le but de cet apport en ingrédients nouveaux est de sublimer des arômes perdus par un brassage + mixage de déchets alimentaires. Une fois ce cocktail de protéines et vitamines au point, il est imprimé sous forme de galettes via une imprimante 3D.

Une solution pour lutter aussi contre la famine ?

Des millions de Terriens vivent dans une situation de précarité alimentaire. Et ce aux quatre coins du monde. Cette révolution néerlandaise pourrait bien représenter la solution tant attendue pour résoudre l’ancestral problème de famine que connait notre société moderne.